En-Tête

Retour sur la course connectée de la Fondation Alice Milliat

14 mai 2016

Il y a tout pile une semaine, sous un soleil brillant aux milles éclats, près de 800 participant-e-s en Europe chaussaient leurs baskets, tout en étant connectées à leur application de sport favorite sur smartphone, sur le chemin de l’engagement et de la solidarité. Les sportives et les sportifs courraient ou marchaient avec l’Europe pour plus de sport conjugué au féminin, par l’intermédiaire de la Fondation Alice Milliat.

Quel est le bilan ? Eric Florand, directeur du développement de la Fondation, se veut plutôt positif : « Nous pouvons dire que le bilan est bon du point de vue médiatisation à la fois de la course et de la promotion du sport féminin. La communication a été réalisée à 360 degrés aussi bien au niveau digital (avec facebook, instagram, twitter), que dans les médias (presse, radio avec RMC, BFM, TV5, LCP et Bein sport). Sur le terrain aussi avec un partenariat avec Femmes en Sport de la Ville de Paris, nous étions présents le 7 mai sur les dix sites de cet événement. En France, la médiatisation a été au delà de nos objectifs. Et 95% des participant-e-s étaient Françai-s-es. » Mais n’oublions pas que cette course était la première course connectée européenne. Près de 800 participant-e-s au total dans toute l’Europe. « De ce point de vue le bilan est globalement en deçà de nos espérances, avec 767 participant-e-s exactement. Mais c’est une première et il faut installer ce Challenge Alice Milliat dans le calendrier, ce qui n’est pas chose facile…» précise Eric Florand.

La prise de conscience fait son chemin en France et au-delà de ses frontières. La Fondation Alice Milliat, en tout cas n’en restera pas là. « Pour progresser, nous avons prévu des réunions régulières avec tous nous partenaires pour avancer sur des points d’améliorations. Tant au niveau français qu’européen » ajoute Eric Florand. Cette course rappelons-le, était la toute première course connectée européenne de l’histoire, samedi 7 mai 2016. La fondation proposait à toutes les femmes, mais aussi aux hommes, de soutenir le développement de la pratique sportive féminine en relevant ce challenge, en se dépassant au travers d’un événement ludique, fédérateur et donner ainsi une nouvelle signification au don. Le principe était simple : courir seule ou entre copines, la distance de son choix, à l’heure de son choix, en se connectant sur son application de running via son smartphone ou sa montre connectée.

Force est de constater que du chemin reste à parcourir. Et bien que le développement de la pratique féminine et la médiatisation du sport au féminin progressent d’année en année, la route est encore longue. Alors persévérons et continuons à dire “oui au sport féminin, c’est dire oui au sport santé, au sport social, au sport intégration” conclut Christine Kelly.

http://www.alicemilliatchallenge.com

AB

À lire également...