Sportives de caractère

Sophie Bret Gerbet : Une maman qui bouge !

25 février 2018

Sophie Bret Gerbet a placé le sport au cœur de sa vie et de son engagement au quotidien. Agée de 38 ans, cette sportive revêt de multiples casquettes. Maman de quatre enfants, karatéka, joggeuse, présidente d’association, Sophie s’est lancé le défi de promouvoir le sport auprès d’autres mamans.

Le blog pour les mamans qui bougent, c’est une première étape ! En 2016, avec son amie Tiffany, une autre sportive invétérée, Sophie crée le blog « Go maman go ». C’est en partageant leurs expériences de mère que les deux acolytes se lancent dans cette aventure de blogueuses. « Nous avions fait le même constat. Nos impératifs maternels étaient difficiles à concilier avec notre passion pour le sport. Mais on y arrivait. Alors, on a voulu mobiliser et encourager d’autres mamans à aller dans ce sens », explique Sophie.

S’arrêter à la réalisation du blog ? Trop peu pour cette athlète ! Dans la continuité, elles lancent alors des séances de sport en plein air, adaptées aux mamans. « Tous les mercredis matin, on reçoit un groupe de mamans. On peut faire du running ou du renforcement musculaire par exemple. L’objectif c’est de s’adapter. Certaines viennent avec les poussettes, d’autres non. On ne se prend pas la tête, s’il faut changer un bébé, on change le bébé ! », précise Sophie en rigolant.


Le Raid des Alizés leur a permis de glisser le curseur encore un peu plus haut. Du 14 au 19 novembre 2017, elles ont foulé les pistes de la Martinique sous l’égide de « Go Maman Go », mais surtout en faveur de l’Association philanthropique de parents d’enfants atteints de leucémie (APPEL). « On recherchait une association en faveur de la parentalité, et nous avons décidé de soutenir l’APPEL », précise Sophie.

Si le Raid leur a permis de vivre un projet de sa création à son aboutissement, de faire des « rencontres plus magiques les unes que les autres », il a également permis d’inciter d’autres mamans à s’engager dans la même voie. « On n’a pas la prétention d’être des modèles, mais on veut montrer le chemin des possibles aux mamans qui nous entourent », lance Sophie qui a reçu, depuis son retour, les sollicitations de mères souhaitant se joindre à une prochaine aventure.

Etre une maman sportive, un super pouvoir ? Cela ne fait aucun doute pour l’aventurière, qui a vécu là une magnifique expérience de mère. « Le plus grand a fait certains entraînements avec moi, notamment le VTT » souligne Sophie. La préparation de l’aventure lui a permis de transmettre certaines valeurs qui lui sont chères. On a travaillé pour y arriver. C’est mon rôle de maman de montrer comment arriver au résultat mais aussi de dédramatiser les échecs. Par exemple, j’ai commencé le VTT il y a un an, avec un niveau très faible. Avec les enfants, on a mis l’accent sur les progrès », raconte Sophie.

Quand l’éducation se transmet par le sport…

Propos recueillis par Claire Smagghe

Article extrait du magazine numéro 7 Les Sportives 

À lire également...