Hors-JeuSociété

Marseille fête « Juin, Mois du Sport au Féminin »

1 juin 2017

« Et si on faisait autrement, pour de vrai ! » telle est la devise de la 3ème édition de « Juin, Mois du Sport au Féminin » à Marseille. Du 1er juin au 30 juin, les sportives, de la débutante à la championne, de tout âge, les dirigeantes de club, les coachs, les juges-arbitres, les bénévoles, les journalistes sportives, les supportrices, toutes celles qui « font le sport », dixit l’organisation, seront davantage mises en lumière.

 

« Juin, Mois du Sport au Féminin » né d’un constat alarmant en 2014

Le club Frontrunners Marseille fait le constat en 2014 que la quasi majorité des adhérents sont des hommes et que cette situation n’est pas le reflet de la société et « ni la volonté des dirigeants », souligne l’organisation.

Une recherche démarre du côté des dirigeants pour réfléchir à « comment ouvrir la pratique à davantage de femmes ». Des guides de bonnes pratiques, des analyses, des études, tout est passé au crible mais le constat est alarmant : au niveau média, c’est très pauvre, à tel point que le CSA s’empare du sujet pour un épisodique 24h du sport féminin en 2014. C’est en 2014 également que voient le jour à Marseille de nombreuses initiatives autour des femmes dans le sport : La Marseillaise des femmes, l’Open de tennis… C’est ainsi que née l’initiative « Juin Mois du Sport Féminin » en 2015.

 

Une initiative prise en main par les clubs locaux

« Juin, Mois du Sport au Féminin » est un événement co-organisé par les Frontrunners de Marseille et le Comité FSGT 13 dans le cadre de Marseille Provence, Capitale Européenne du Sport 2017. Avec en marraine Mélanie Hénique, championne de France et médaille de bronze 50m papillon à Shangaï 2011.

La question du sport féminin se pose dès le plus jeune âge, car les idées reçues d’activités sportives pour les garçons et d’autres pour les filles ont la vie dure. Elles sont véhiculées par l’ensemble des personnes qui encadrent les enfants : enseignants, animateurs… l’association Frontrunners Marseille étend donc le périmètre de cette 3ème édition avec des interventions dans les écoles.

En partenariat avec l’association « 13 Habitat », l’organisation prévoit également d’intervenir auprès des populations des quartiers défavorisés dans lesquels selon l’organisation « il est compliqué de pratiquer du sport quand on est une femme ».

 

« Et si on faisait autrement, pour de vrai ! » : un slogan, une devise réfléchie et travaillée autour d’un colloque inaugural ce 1er juin 2017 à l’Espace Sénac de Marseille :

  • Femme et sport, quelle réalité de la situation institutionnelle ? Est-ce une question d’utilité publique ? Peut-on parler de boom du sport féminin ? Où en est-on de la théorie du genre ?
  • Femmes et sport, quoi de neuf sur le terrain ? Sport à l’école : Sectorisation ou mixité ? Pratique des adolescentes : Abandon ou recrudescence ? Femmes et pratique sportive en QPV : Recul ou nouveauté ? Homosexualité dans le sport : Tabou ou exemple de tolérance ? Direction et gouvernance dans le sport : Machisme ou discrimination positive ? Médiatisation du sport féminin : Leurre ou locomotive ?

 

 

Pendant quatre semaines, des activités sportives de loisirs gratuites seront proposées par les clubs organisateurs ainsi que trois grands temps forts sportifs :

  • 11 juin : tournoi de badminton mixte
  • 18 juin : tournoi de football à 7 féminin
  • 25 juin : tournoi de beach volley à 3, 2 volleyeuses/1 volleyeur

 

A vos baskets, vos maillots, vos crampons, vos rollers, vos vélos… bref, à vous de jouer les sportives ! Mais les sportifs aussi sont invités !

Plus d’informations sur http://juinsportfeminin.fr

 

L.S.M

À lire également...