Billets d'humeur

Justine Muller « une immersion chez Les Sportives Magazine, je ne pouvais pas rêver mieux »

24 mars 2018

Bonjour chères lectrices et chers lecteurs du magazine Les Sportives,

J’ai fais mon stage d’études au sein de Les Sportives Magazine. Je suis étudiante en DUT information-communication. Je m’exprime exceptionnellement aujourd’hui pour partager avec vous l’expérience formidable que j’ai vécue.

Tout à commencer lorsque j’ai eu la chance de rencontrer Aurélie Bresson (la fondatrice du magazine) lors d’une journée dédiée aux anciens élèves de mon IUT, à Besançon. Aurélie était venue présenter son parcours, son combat, son métier, et surtout la création du magazine de sport au féminin : Les Sportives. En nous racontant l’entreprenariat autour de ce jeune magazine, je me suis dit que j’avais en face de moi une femme de caractère avec qui je partage les mêmes convictions. Et j’ai été très touchée. Etant moi-même sportive depuis petite, je suis aussi convaincue que les sportives méritent davantage de visibilité dans les médias, et Les Sportives est le magazine de référence. C’était ma première rencontre avec Aurélie, et je n’ai pas tardé à lui envoyer mon CV pour découvrir tout ce qu’il se cache derrière ce magazine.

On pourrait croire que c’est facile de gérer un magazine avec un minimum d’organisation, mais non!

Ce fut une entrée renversante dans le milieu professionnel, pour mon premier stage, et ma toute première expérience. Moi qui viens des montagnes perdues du Jura, je débarque à Paris pour la première fois de ma vie. L’accueil fut chaleureux, Aurélie m’a tout de suite bien expliqué le programme, les événements à venir, les tâches… (et bien sûr, les informations précieuses du prochain numéro, que vous attendez toutes et tous impatiemment, j’en suis sûre.) L’équipe du magazine m’a considéré comme un membre à part entière de la team Les Sportives et je les remercie vraiment pour ça. C’est une vraie communauté qu’il y a derrière ce projet.

Les jours passaient et je devenais la collaboratrice d’Aurélie Bresson ; j’ai pris mon rôle très à cœur en m’embarquant dans une tornade de projets peu habituels pour moi, mais qui n’étaient juste qu’un dixième du quotidien pour Aurélie. Je ne pouvais pas rêver mieux comme immersion professionnelle.

Vous l’avez compris, je ne m’exprimerais pas sur les tâches effectuées de mon stage, (les rapports de stage sont très bien pour ça), je voulais profiter de ce billet d’humeur pour pour vous parler plutôt d’Aurélie Bresson, qui est devenue, pour moi, plus qu’une inspiration, un modèle.

Il faut vraiment savoir que le magazine repose vraiment entièrement sur ses épaules.

Nous pourrions croire que c’est facile à gérer avec un minimum d’organisation, mais non. J’ai tout de suite remarqué, dès mon arrivée que le temps manquait souvent et qu’il fallait travailler dur, vraiment dur, pour arriver à ses fins. Il faut être sur tous les fronts à la fois et les sollicitations sont vraiment très nombreuses. Mais Aurélie exerce et sait transmettre son travail avec beaucoup de passion et d’optimisme. Il faut vraiment savoir que le magazine repose vraiment entièrement sur ses épaules, en plus de son métier. Malgré les difficultés rencontrées, j’ai appris que l’on peut entreprendre n’importe quel projet si celui-ci est poussé par notre motivation. Ce stage m’a permis d’être impliquée dans beaucoup d’événements, de projets, de collaborations… et il m’a permis de vivre de très belles émotions. Aurélie m’a fait confiance tous les jours, en me donnant de l’autonomie et des responsabilités.

Finalement ce stage n’était pas la découverte d’un seul métier, mais d’un univers, et d’un mélange entre le métier d’attachée de presse, directrice de publication, community manager, voire comptable ! C’était un joli pack et un vrai stage de sportive !

Je remercie donc du fond du cœur Aurélie pour m’avoir intégré dans son quotidien, c’était une période de folie et tellement enrichissante pour mon projet professionnel. Je suis ressortie de ce stage avec des envies d’entreprendre et de travailler dur. Tous ces petits moments partagés avec elle même pendant les trajets étaient si inspirants et bénéfiques.

Aurélie, avec ton équipe, tiens bon, et faîtes durer ce magazine. Et vous lectrices et lecteurs, continuez de le savourer, ou découvrez-le si ce n’est pas déjà fait !

Bonne continuation à tous !

À lire également...