Sportive by FDJ

Eugènie Duval, l’esprit libre pour performer

19 juillet 2018

la sportive by

LE PORTRAIT DU MOIS

Dans le cadre de son programme d’actions Sport Pour Elles, FDJ soutient et encourage les championnes, et agit pour donner envie à toutes les femmes de pratiquer une activité sportive et faire évoluer les mentalités. #SportPourElles

interview

Eugènie Duval, l’esprit libre pour performer

Et si Eugénie Duval était l’incarnation d’un cyclisme au féminin qui se développe, à qui l’on donne les moyens de ses ambitions ? Mordue depuis son plus jeune âge, Eugénie veut profiter de meilleures conditions de pratique pour remporter des titres avec son équipe FDJ-Nouvelle Aquitaine-Futuroscope.

 


Attirée par la discipline dès ses 6 ans, Eugénie pratique le cyclisme depuis toute petite. Une passion qu’elle partage avec son frère Julien, de trois ans son aîné, aujourd’hui membre de la formation AG2R La Mondiale. « La passion du cyclisme est un engrenage dans lequel on s’est pris tous les deux, en se tirant toujours vers le haut, explique la brunette de 25 ans. Mes parents n’étaient pas du tout dans le monde du vélo mais avec Julien, on partage les mêmes choses, on se comprend. Même si la pratique est différente chez les femmes et chez les hommes, on échange sur tout, comme sur les tactiques de course. »

Une étudiante désormais professionnelle

Passée professionnelle depuis juin 2018 au sein de la Team FDJ Nouvelle-Aquitaine Futuroscope, Eugénie Duval est à un tournant de sa carrière. « Jusqu’à présent, j’étais étudiante en master pour être professeur des écoles, explique celle qui est devenue championne de France de poursuite par équipe en 2016. J’aime le contact des enfants et leur partager un savoir qui leur permette de s’épanouir.

Mais c’est très difficile de concilier études et cyclisme de haut niveau. C’est compliqué quand tu es dans une course et que tu penses à ton train du lendemain en espérant être à l’heure en cours… Aujourd’hui, mon statut change et mon rythme va forcément changer. Je vais pouvoir mieux récupérer et m’adapter à la charge de travail. »

Un nouvel emploi du temps tourné vers la performance davantage cohérent avec les moyens mis à sa disposition pour aller chercher des résultats. Membre depuis quatre ans de la seule équipe féminine professionnelle de l’Hexagone, la native d’Evreux sait de quoi elle parle lorsqu’elle évoque ses conditions sportives. « Quand je suis passée de mon « petit club » à la Team FDJ Nouvelle-Aquitaine Futuroscope, j’ai senti la différence. Tu n’as pas à te préoccuper du matériel. On te propose quatre vélos donc si j’en casse un, il est remplacé. On travaille avec un mécanicien et un assistant. On a un kiné qui nous suit sur Poitiers et qui peut nous masser et nous aider à récupérer. Depuis deux ans, on a un camping-car dans lequel tu es plus à l’aise que dans une voiture pour 

attendre avant une course lorsqu’il pleut. Pour être encore plus compétitives, nous avons besoin de tout cela. »

Gagner le respect de ses partenaires

De nouveaux moyens au service des ambitions d’Eugénie Duval et du reste de l’équipe. Arrivée sur la pointe des pieds comme simple coéquipière, la jeune femme a gagné le respect de ses partenaires à force de résultats, comme cette troisième place à la course aux points en 2017 ou cette seconde position à l’américaine la même année. « Je veux montrer que je peux gagner encore plus, qu’on peut me faire encore plus confiance. Je suis quelqu’un qui va se mettre au service de l’équipe et de la leader pour qu’elle remporte une course. Avec l’espoir qu’un jour, ce soit moi. Je ne veux pas m’imposer mais plutôt que les autres se disent naturellement qu’elles vont se battre pour moi. »

Copyright photo : Thomas Maheux

 

Retrouvez la sur les réseaux sociaux : Facebook, Twitter et Instagram.

À lire également...