Sportive by FDJ

Charlotte Becker a encore faim

25 février 2019

La sportive by*

LE PORTRAIT DU MOIS

Dans le cadre de son programme d’actions Sport Pour Elles, FDJ soutient et encourage les championnes, et agit pour donner envie à toutes les femmes de pratiquer une activité sportive et faire évoluer les mentalités. Et cela passe aussi par les encadrants. #SportPourEllesFDJ

interview

Charlotte Becker a encore faim »

Une Becker peut en cacher une autre. C’est en regardant avec admiration sa grande soeur Christina pratiquer le cyclisme que la petite Charlotte, âgée de huit ans alors, se décide à enfourcher un vélo. « Je la regardais participer à des courses et j’avais tellement envie d’essayer ! », se souvient l’athlète allemande. « Elle me coachait à l’époque, elle avait tout le temps un oeil sur moi. »


 
Amatrice de sport depuis toujours, Charlotte Becker, championne du monde du contre-la-montre par équipe en 2012, partage sa ferveur pour le cyclisme avec l’amour de l’équitation. « J’aime être dans la nature avec mon cheval, « Abe », tôt le matin pour me promener et me vider la tête. C’est ce qui me permet de couper avec la routine. » Une passion que la spécialiste des courses venteuses poursuit en parallèle de sa carrière de haut niveau. Désignée cycliste allemande de l’année en 2010, Charlotte Becker entre dans la police en 2011 afin de rejoindre un programme lui permettant de travailler à temps partiel. Cela lui permet ainsi d’avoir un soutien financier et d’être plus sereine pour se concentrer sur ses performances sportives. « Les dernières années auraient été dures sans ce soutien. Quand je mettrai fin à ma carrière, je rejoindrai la police à cheval. J’y ai déjà réalisé quelques missions et c’est un super job. C’est une source de stress en moins de pouvoir se projeter sur l’après-vélo. »
 
Un nouveau challenge


Mais à 35 ans, l’athlète germanique qui réside à Berlin n’a pas encore tout donner. Alors qu’elle évoluait au sein de l’équipe Hitec Products ses quatre dernières années, Charlotte Becker a fait le choix de se lancer de nouveaux défis. « Il était temps pour moi de changer d’équipe. Je n’ai pas encore montré tout ce que je savais faire. Sur les dernières saisons, certaines choses ne se sont pas bien passées et j’ai contacté l’équipe FDJ Nouvelle-Aquitaine Futuroscope pour les rejoindre. En décembre dernier, je suis venue en France sur une journée pour assister au premier rassemblement de l’équipe. C’était très court, il y avait beaucoup de nouveaux noms à mémoriser ! Mais j’ai très envie de mieux connaître les filles et d’apprendre à parler français pour échanger avec elles.»

Apporter son expérience pour guider le groupe et remporter des titres, voilà le challenge de Charlotte Becker. « Comme je fréquente le circuit depuis longtemps, j’ai presque fait toutes les courses. Je les connais bien et j’ai l’oeil pendant les étapes pour savoir quand attaquer. L’équipe FDJ Nouvelle-Aquitaine Futuroscope est jeune et je veux apporter mon expérience pour que l’on s’impose le plus possible. » Un état d’esprit en adéquation avec la « culture de la gagne » que transmet la sportive. Avec le reste de l’équipe, Charlotte Becker doit permettre d’assurer sa place au sein du Women’s World Tour, le plus haut niveau international. Pour cela, le collectif tricolore, qui a débuté une nouvelle saison en février, doit se classer parmi les quinze premières équipes internationales. L’année dernière, l’équipe FDJ Nouvelle Aquitaine était arrivée à la dix-huitième place.

 

Retrouvez-la sur les réseaux sociaux : FacebookTwitter et Instagram.

 

* Traduction FR : by = par

À lire également...