Sportives solidaires et citoyennes

« De nombreux indicateurs démontrent que le sport de demain sera plus féminin »

21 novembre 2016

Objet de réflexion majeur ces dernières années, le sport féminin poursuit son développement, tant au niveau de la pratique que de sa promotion. Et ça marche ! De nombreux indicateurs démontrent en effet que le sport de demain sera plus féminin.

Une tendance accompagnée aux niveaux politique et associatif, avec plusieurs actions et projets mis en œuvre pour développer la pratique sur le terrain. Pour poursuivre le développement de la pratique sportive féminine en France et en Europe, le défi principal réside dans l’écoute des attentes des pratiquantes et dans la fourniture d’une offre sportive qui soit la plus large possible.

« Le sport féminin se développe, les choses bougent mais encore trop légèrement. On ne compte plus les jeunes filles qui, bien que nombreuses à pratiquer du sport jusqu’au collège, abandonnent la pratique sportive une fois plus âgées. Nous devons mettre en place une combinaison d’outils et de leviers d’actions qui permettra d’instaurer un cercle vertueux. La 2e édition des Débats du Sport Solidaire s’inscrit dans cette dynamique, »  Julien Jappert, directeur du Think Tank Sport et Cioyenneté.

 

doc_logo_les_debats_du_sport_solidaire_vect_rouge_modifieCréés en 2015, les « Débats du Sport Solidaire » répondent à la volonté de la Fondation d’entreprise FDJ, associée au Think tank Sport et Citoyenneté, de créer un rendez-vous régulier ayant pour objectif de questionner la place du sport dans la société et la manière dont il en éclaire les évolutions. Placée sous le parrainage du Ministère de l’Enfance, des familles et du Droit des femmes, la 2è édition de ces rencontres des Débats du sport Solidaire se déroulera le mardi 29 novembre 2016 à Sciences Po sur le thème du sport au féminin.  En présence de nombreux acteurs et décideurs du monde du sport, parmi lesquels : l’Union Nationale du Sport Scolaire (UNSS), l’association Sport dans la ville, la Fédération Française de Football ou encore le Ministère de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, experts et grands témoins échangeront autour de cette thématique afin de promouvoir la pratique sportive féminine.

 

Les intervenants :

  • Mme Hélène PÉRIVIER, Économiste à l’Observatoire français des conjonctures économiques de Sciences Po, co-directrice du Programme de Recherche et d’Enseignement des Savoirs sur le Genre (PRESAGE)
  • Mme Marie BARSACQ, Directrice Impact Héritage, GIP Paris 2024
  • Laurent PETRYNKA, Directeur National de l’UNSS, Président de l’ISF
  • Mme Brigitte HENRIQUES, Secrétaire générale de la Fédération Française de Football
  • Philippe ODDOU, Directeur Général et Co-Fondateur de l’association « Sport dans la ville »
  • Jérôme PAPIN, Directeur délégué d’Eurosport, responsable de l’antenne Eurosport France.
  • Mme Sarah OURAHMOUNE, Championne de boxe, ancienne challengeuse FDJ, 1ère athlète féminine française qualifiée en boxe aux Jeux Olympiques
  • Mme Marie-Françoise POTEREAU, Présidente de la Femix’Sport, Conseillère interfédérale chargée de la féminisation des fédérations sportives, MVJS
  • Mme Paola OTTONELLO, Membre de l’Unité Sport de la Commission européenne, chargée des questions de mixité)
  • Mme Lucile WOODWARD, Coach sportif et influenceur

 

Les pouvoirs publics ont pris des mesures fortes ces dernières années dans le but d’accompagner le développement du sport féminin. A l’initiative du Ministère des Sports, des plans de féminisation des fédérations sportives ont été initiés en 2006, et rendus obligatoires dans les conventions d’objectifs 2014/2017. Toutes les fédérations agréées ont l’obligation de proposer des actions sur quatre axes : le développement de la pratique pour le plus grand nombre, la féminisation des instances dirigeantes, la féminisation de l’encadrement technique et le soutien au sport de haut niveau.

 

Par ailleurs, le développement de la pratique sportive pour toutes et tous est également un enjeu européen. Une Recommandation en faveur de l’égalité des genres dans le sport a ainsi été adoptée en février 2016. Elle reconnaît que l’égalité des genres est un principe fondamental de l’UE garanti par les Traités et fixe des objectifs ambitieux à atteindre à l’horizon 2020.

 

La 2e édition des Débats du Sport Solidaire souhaite s’inscrire dans cette dynamique et ainsi promouvoir le sport féminin dans sa pratique comme dans son encadrement.

« La seconde édition des « Débats du Sport Solidaire (D2S) » consacrés au sport féminin a vocation à renforcer nos engagements dans ce domaine. Lancé en 2016 à l’initiative de Stéphane Pallez, Président Directrice Générale de la Française des Jeux, le programme FDJ « Sport Pour Elles » s’articule autour de 4 leviers : agir sur le terrain pour favoriser la pratique sportive de toutes, soutenir le haut-niveau féminin, médiatiser les sportives pour donner envie, et mobiliser toutes les énergies pour faire évoluer les mentalités. Ainsi, cet événement a pour objectifs de faire émerger des solutions concrètes en valorisant les approches innovantes et en réunissant les acteurs engagés en faveur du sport au féminin. » Charles Lantieri, Directeur Général Délégué de la Française des Jeux, Président de la Fondation d’entreprise de la FDJ.

 

La conférence initiée par la Fondation d’entreprise FDJ et le Think tank Sport et Citoyenneté sera l’occasion de proposer des témoignages et d’apporter des solutions afin d’encourager le développement du sport féminin en France et en Europe, en mettant en exergue des projets et des initiatives innovants en la matière. A l’issue de cette soirée, le nom des associations lauréates de l’appel à projets « Sport pour Elles » lancé par FDJ sur la plateforme Ulule seront dévoilés.

 

Informations : https://lesdebatsdusportsolidaire_sportfeminin.eventbrite.fr

À lire également...