Sportives solidaires et citoyennes

10 relayeuses bouclent les 177 km de l’Ultra Marin pour surmonter la maladie

17 juillet 2017

Une équipe de 10 femmes de l’association Casiopeea qui promeut la pratique du sport outdoor pour les femmes atteintes par le cancer du sein, a participé à un relais spécial sur le Grand Raid 177km de l’Ultra Marin : chacune d’entre elles a parcouru une portion du parcours d’environ 15 à 20 km.

La première relayeuse, Anais Quéméner, championne de France de marathon, est partie de l’esplanade du port de Vannes à 18H vendredi avec les participants du Grand Raid. Elles se sont toutes relayées ensuite sur les postes de ravitaillement du Grand Raid et ont bouclé les 177km en passant la ligne d’arrivée toutes ensemble à 21H samedi sur le Port de Vannes. Josiane Landrein, de l’Ultra Marin, à parcouru les 14 derniers kilomètres à partir de Port-Anna.

 

C’était un grand défi pour elles ! En s’entrainant pour le relais, elles ont dû se réapproprier leur corps petit à petit et le pousser de semaines en semaines pour réussir leur défi et surmonter la maladie. « Le Sport pour vaincre » est leur devise.
BRAVO A ELLES !

 

Témoignage de Magalie Toutain

« Il y a environ 1 an, une amie me parlait de Casiopeea et me proposait de faire une marche un dimanche matin dans le Bois de Boulogne. On se retrouvait avec plusieurs personnes, hommes et femmes, atteints ou non d’un cancer. L’ambiance était au RDV et le concept de la sortie Outdoor m’a bien plu.
Depuis ce jour, je n’ai pas quitté Casiopeea et je vais même intégrer prochainement le bureau !

En début d’année 2017, Nathalie, la Présidente de Casiopeea, nous a parlé du Grand Raid l’Ultra Marin du Morbihan. Le projet était de boucler les 177 kms en relais à 10 femmes atteintes du cancer du sein. J’ai très rapidement accepté ce challenge en me demandant dans quelle galère je m’embarquais…Courir, un sport que je détestais il y a quelques années. Je ne savais pas courir 20 mètres il y a 2-3 ans.
Après mon cancer, en 2011, beaucoup de sports m’étaient compliqués car j’ai eu des complications au niveau du bras. Je me suis mise à courir, en réussissant timidement à parcourir 3-4 kms.

Et là, Nathalie m’annonce que je devrais parcourir un tronçon de 10kms…Je me suis prise au jeu et je me suis entraînée, avec mon mari, mes voisins. La première fois que j’ai parcouru ces fameux 10kms ce fut a été un grand jour pour moi. JE pourrais parvenir à faire le challenge.

Au moment du départ de mon relais, cette certitude m’a un peu quittée mais sous l’impulsion de la dynamique de groupe, des encouragements et de la présence de mon mari, je me suis dépassée pour que notre équipe réussisse. Ce défi, ce challenge personnel individuel au profit d’un objectif collectif m’a permis de reprendre confiance en moi vis à vis de la pratique sportive et aujourd’hui j’envisage même de poursuivre sur cette distance.

L’Ultra marin a été une énorme aventure humaine, sportive. Nous avons fait des rencontres merveilleuses. Nous nous sommes toutes surpassées et nous avons toutes réussi ce beau challenge.
Les relais ont été des moments forts, avec beaucoup de soutien et bienveillance entre nous. Le passage de la ligne d’arrivée, toutes les relayeuses main dans la main, a été un moment de grande émotion. Nous avions toutes vaincues !!! Vaincu notre challenge et encore une fois vaincu le cancer.

Un ENORME merci à Nathalie de nous avoir permis de vivre cette belle aventure qui nous laisse des images plein la tête et de l’espoir plein le cœur.
Un grand merci aux organisateurs de l’Ultra marin, notamment Bernard.
Un grand merci à toute notre logistique, à nos sponsors.
Un grand merci à tous nos soutiens divers et variés. »

LSM

À lire également...