Les P'tites Pouss'

Yvana, Lou Ann et Lydia, ces jeunes filles de Seine-Saint-Denis au coeur de l’olympisme

11 octobre 2017

Yvana, Lou Ann et Lydia, étaient trois lycéennes de 17 et 18 ans de l’établissement Charles-Péguy, à Bobigny. Grâce aux actions sportives menées avec leur professeur d’EPS Philippe Dheu, à travers le projet « 2024 km pour une Santé Olympique », ces jeunes femmes ont pris conscience que « nous pouvons être actrice de la société à travers le sport ». Des cours d’éducation physique et sportive, leur participation à la Lycéenne Maif Run, leur voyage aux Etats-Unis à Charlotte pour rencontrer Nicolas Batum, à l’obtention de leur BAC, Yvana, Lou et Lydia, reviennent sur leur dernière année de lycée, une année décisive pour leur avenir porté par les valeurs sportives.

 

Yvana : « Quelle année! Inimaginable et inoubliable riche en rencontres à travers lesquelles j’ai pu partager les valeurs véhiculées dans le sport. Les rencontres avec les sportifs notamment celle avec Nicolas Batum m’ont marquées. Son parcours est une inspiration et me pousse à croire en mes projets dans ma vie future. Tous les jeunes devraient rencontrer un jour un sportif ou une sportive connu. J’ai eu le privilège de découvrir l’univers de la NBA que j’imaginais à travers un écran mais que je n’aurai jamais cru possible de voir de si près. J’ai ainsi pu voyager et réaliser un de mes rêves qui était de me rendre aux Etats Unis. Cela m’a permis de prendre confiance en moi et de m’épanouir en m’investissant aussi bien dans les projets sportifs que dans mes études car je me suis rendue compte à quel point ma motivation et ma persévérance peuvent m’apporter de belles expériences et d’incroyables rencontres. J’ai pu vivre ces moments grâce à la confiance et au soutien de mon professeur d’EPS, ainsi qu’à l’accessibilité et à la générosité de toutes les personnes rencontrées, me poussant toujours à croire et persévérer dans ce que j’entreprends. Ça a été un réel plaisir, dans cette continuité, de pouvoir participer aux journées olympiques et de soutenir la candidature de paris aux jeux olympiques dans une ambiance festive et chaleureuse. Et quelle immense fierté que de conclure cette année au côté de la ministre des Sports au sein du magasine les Sportives, la meilleure façon de faire un bilan de cette année très enrichissante et pleine de surprises tant sur le plan sportif que personnel. »

 

Lou Ann : « Cette année a été riche en expériences grâce aux actions sportives menées avec notre professeur d’EPS à travers le projet « 2024 km pour une Santé Olympique ». Beaucoup d’actions me viennent à l’esprit et je vais essayer de les énumérées toutes avec leurs apports. La concertation lycéenne pour Paris 2024 m’a permis de voir que cette candidature essaye de sensibiliser les jeunes au sport. Ce projet 2024 km en courant (fil conducteur de notre année) m’a encouragé à tenir les entraînements de demi fond jusqu’au bout malgré la fatigue et les conditions météorologiques en hiver. Cela a donné du sens à ma pratique, de la motivation et beaucoup de confiance en moi. L’histoire de K. Switzer (étape du projet) m’a montré que le sport n’est pas seulement synonyme de bonne santé ou d’équilibre mais peut porter des valeurs fortes comme la liberté et l’égalité. Le séjour à Charlotte était un rêve éveillé. J’ai vu de mes propres yeux le paradoxe entre l’importance du sport et l’alimentation des Américains; paradoxe qui est inversé en France. La journée olympique était vraiment super : pouvoir essayer autant de sport au même endroit et dans un cadre magnifique. La soirée anniversaire du magazine Les Sportives était géniale. Le match de basket était épuisant mais vraiment super ! Toutes ces expériences m’ont montré la réelle importance du sport et son impact sur nos vies et m’ont permis d’occuper mon esprit et de moins penser au bac cette année. Le voyage à Charlotte a été une coupure dans la routine scolaire qui a été très bénéfique pour mon moral et ma motivation pour le reste de l’année. »

 

 

Lydia : « Le fait de m’investir dans tous ces projets m’a permis d’avoir une nouvelle vision du sport. Ayant pratiqué longtemps le sport, je voyais dans celui-ci un moyen de gagner des médailles et de battre mes records… et cela de manière individuelle. Je ne m’étais jamais intéressé aux sports collectifs et encore moins au sport avec pour vision de faire changer les choses autour de moi.

En m’étant investit dans tous les projets de mon prof d’EPS, Mr Dheu, j’ai pu me sentir utile à d’autres personnes. Mais également à moi-même car cela m’a permis de m’enrichir l’esprit et surtout de ne pas perdre confiance en moi. Je me rattachais à ces projets quand j’avais des doutes sur mon parcours scolaire notamment.

Nous avons eu la chance de rencontrer l’ancienne ministre de l’Education au cours de la concertation lycéenne sur la candidature des JO Paris 2024 et ainsi pouvoir donner notre avis et nous sentir utile et impliquées dans l’avancée de ce projet, par la présence de personnes importantes et de grands sportifs. Nous avons également mené un projet au sein de notre lycée afin faire bouger un peu tout le monde mais également de soutenir cette candidature, avec pour but de parcourir une distance de 2024 km. Nous avons par dessus toutes ces belles expériences, la chance d’aller aux Etats-Unis afin de rencontrer Nicolas Batum et d’échanger sur le Défit’. Nous avons vécu une expérience formidable et inoubliable qui nous en a mis plein les yeux. Nous avons pu découvrir la culture américaine et nous avons pu vivre quelques jours une vie de petite « star ». Cela nous a donné encore plus de force pour continuer ce projet malgré le fait que nous n’étions pas soutenus par un grand nombre de personnes au sein de notre établissement.

Et enfin lorsque nous pensions que toutes ces belles expériences étaient finies, après le Bac, nous avons eu la chance de revoir Nicolas Batum et quelques membres de son équipe au cours de la journée Olympique le 23 juin. Nous avons également rencontrer d’autres sportifs et pratiquer quelques sports que nous ne connaissions pas forcément.

Par la suite nous avons pu assister à l’anniversaire du Magasine Les Sportives (que notre prof nous a fait connaitre), qui a débuté a débuté par un match de Basket dans lequel nous nous sommes investis et nous avons pu échanger avec d’autres personnes et ainsi nous enrichir davantage.

Dans tous ces projets, je n’ai jamais eu le ressenti que c’était un frein à ma scolarité à mon éducation… mais au contraire c’est tout l’inverse, cela m’a permis de gagner en confiance et en estime de moi, et ainsi vouloir avancer plus loin. »

 

Philippe Dheu, l’enseignant d’EPS : « Lydia, Ivana et Lou Ann sont des filles incroyables. Elles ont obtenues leur BAC S avec mention. Elles n’oublieront jamais leur investissement dans les projets sportifs, c’est certain, (tout comme beaucoup d’autres surement). Ces projets qui ont contribué à leur épanouissement et leur construction personnelle. Elles ont pu se rendre compte aussi des obstacles, des stéréotypes liés au sport très ancrés même au sein de leur établissement scolaire et que les difficultés peuvent être surmontées avec courage, volonté et liberté. Elles ont compris la portée des valeurs sportives (engagement, dépassement, respect, liberté, égalité…) dans leur vie au quotidien. Et j’en suis très fier. »

L.S.M

 

 

À lire également...