Question de...Santé

Roland Berthilier : « Le sport est un espace ou les barrières sociales n’existent plus »

25 janvier 2019

Le Cross National UNSS-MGEN, l’un des rendez-vous incontournable du sport scolaire, aura lieu ce samedi 26 janvier. Cette année encore la MGEN reste impliquée auprès des jeunes pour promouvoir la solidarité, le collectif et plus particulièrement l’égalité filles/garçons, fil rouge du ministère de l’Éducation Nationale comme nous l’explique Roland Berthilier, président de la MGEN.

La MGEN est impliquée depuis de nombreuses années au cœur du sport scolaire notamment sur le Cross National UNSS-MGEN qui aura lieu fin janvier : pourriez-vous revenir sur cet engagement ? 

La MGEN est la mutuelle de l’Education nationale, mais aussi de la Jeunesse et des Sports. Nous voulons contribuer à développer les synergies entre ces champs d’activité et le Cross en est une belle démonstration. C’est la meilleure vitrine du sport scolaire et des valeurs qu’il véhicule.

La MGEN est une entreprise de l’Economie Sociale et Solidaire. Les valeurs de solidarité, d’égalité et de collectif font partie de notre ADN. Le Cross a la particularité d’être accessible à chaque élève de France.

Le cross d’un collège ou d’un lycée est plus qu’une compétition sportive. C’est toujours un événement dans la vie de chaque établissement qui permet un moment de convivialité autour de ces valeurs.

C’est donc pour nous naturel d’accompagner l’UNSS, et en particulier le cross.

Le ministère de l’Education Nationale a fait de l’égalité filles/garçons, son fil rouge de cette année ; en quoi la MGEN s’implique-t-elle ? Quel est son engagement en faveur des droits des femmes et de l’égalité femmes/hommes ? 

La MGEN a depuis toujours encouragé et soutenu la lutte des femmes pour conquérir de nouveaux droits. Pour faire vivre ce combat de l’émancipation, la MGEN porte des actions concrètes partout en France et s’associe à des organisations qui militent en ce sens : MIPROF, la Fondation des femmes, Femmes@Numerique pour la féminisation des métiers du numérique… Au cœur des écoles, nous menons aussi avec l’ADOSEN une campagne « Stéréotypes – Stéréomeufs » pour déconstruire les clichés et les remplacer par les bases de l’égalité femme/homme.

La MGEN est une mutuelle santé dont les prestations ont, à chaque fois, accompagné la liberté des femmes à disposer de leur corps (IVG, contraception…). Chaque année, le groupe MGEN s’engage notamment dans Octobre Rose pour la lutte contre le cancer du sein, et œuvre toute l’année pour la promotion de l’action physique et sportive auprès des femmes. La MGEN soutient également la recherche sur la connaissance de la santé des femmes et de nombreux travaux via la Fondation d’entreprise MGEN pour la santé publique.

Quel rôle le sport a-t-il à jouer à l’école, notamment du point de vue de l’égalité filles/garçons ?

Le sport à l’école est avant tout un enjeu de santé publique dans la lutte contre l’obésité, la sédentarité, le diabète… et s’inscrit dans une démarche de prévention.

Le sport est également un puissant vecteur de cohésion sociale et de vivre-ensemble. C’est en cela qu’il joue un rôle important pour l’égalité filles/garçons. Le sport est un espace où les barrières sociales n’existent plus. Le sport rassemble, c’est toute sa force.

A travers ce Cross National- MGEN, quel message majeur la MGEN souhaite délivrer à la jeunesse, aux enseignants, à la communauté éducative et sportive ? 

Le cross scolaire est le sport le plus universel, le plus populaire et le plus accessible qui existe. A travers ce cross, ce sont les valeurs d’égalité, de collectif, de vivre-ensemble que nous souhaitons diffuser aux jeunes et aux enseignants. Ce cross est plus qu’un événement sportif, c’est un moment de cohésion entre les jeunes et les membres de la communauté éducative des collèges et des lycées qui y participent.

Sans oublier la santé ! Pratiquer une activité sportive s’apprend dès le plus jeune âge. Nous voulons montrer aux jeunes et aux enseignants que la pratique d’une activité sportive est bénéfique pour leur santé !

Margot Ridon et Aurélie Bresson

À lire également...