Les P'tites Pouss'

Marie-Ange Daffis « La Lycéenne Maif Run c’est sensibiliser aux bienfaits de la pratique physique régulière dans la construction des futures femmes de demain »

5 mars 2018

A trois jours de La Lycéenne Maif Run 2018, la Directrice nationale adjointe de l’UNSS, Marie-Ange Daffis, fait le point sur le changement de dernière minute de lieu à Paris en raison de la fermeture des berges, et revient sur l’édition 2017 et les grands axes de développement de l’UNSS en faveur de la mixité. Rencontre.

Les Sportives Magazine : Marie-Ange, comment se présente la 2e édition de La Lycéenne MAIF Run ?

Marie-Ange Daffis : A moins d’une semaine de l’opération, nous nous sommes adaptés à un changement de site suite à la décrue qui a rendu les berges de Seine impraticables. La Lycéenne Maif Run sur Paris pour sa seconde édition se déroulera sur l’ESPLANADE SAINT LOUIS aux abords du Château de Vincennes. Tous les signaux sont aux verts, un site agréable un peu plus spacieux et qui amènera une meilleure visibilité de l’ensemble de l’opération, Village et courses, les partenaires qui nous suivent et surtout des lycéennes qui se sont inscrites en masse, nous franchissons allègrement la barre des 3000 jeunes filles pour l’évènement parisien.

L’an passé, on avait noté un véritable engouement à tous les niveaux (filles, milieux associatifs, mairies) pour cet évènement. À quoi cela est-ce dû selon vous?

M-A D. : L’an dernier, cette manifestation a provoqué un réel engouement auprès de nos licenciées mais aussi des jeunes filles non licenciées des établissements scolaires franciliens. C’est un évènement original, festif, solidaire, de partage et de plaisir. Il n’est nullement question de compétition ; « franchir la ligne ensemble ». Cet évènement est aussi symboliquement accolé à la journée internationale des droits des femmes. Dans cette même semaine de nombreux évènements conçus autour de cette journée vont se dérouler et il important que l’UNSS y participe. Cet évènement correspond aussi à des formes ludiques et innovantes développées dans les programmes de l’UNSS qui convient au public féminin des lycéennes, notre principale cible dans ce cadre.

Nos objectifs étant de sensibiliser au bienfait de la pratique physique régulière dans la construction des futures adultes de demain et de lier cette pratique aux bienfaits qu’elle entraine sur la santé et sur la confiance en soi. La Lycéenne Maif Run est un concept où nous avons cherché à rassembler la jeunesse autour de valeurs du sport en laissant une place importante à la fête et au partage.

On évoque souvent ce besoin de parité entre garçons et filles. Pourquoi est-ce si important pour l’UNSS de parvenir justement à sensibiliser davantage les filles?

M-A D. : Nos formules de championnats sont toutes en équipes, pour une partie conçues en parité et pour la grande majorité sur la mixité. En 2017, les filles représentent 40.82% des licenciés à L’UNSS. Bien que ce pourcentage soit honorable au regard d’autres fédérations, nous avons pour objectifs de se rapprocher d’une certaine parité filles-garçon à horizon 2020. La Lycéenne Maif Run est le public cible. En effet, l’arrêt de l’activité sportive est souvent lié, pour le sport scolaire, à l’arrivée au lycée. Outre l’aspect symbolique et le fait que les jeunes filles aiment aussi passer un temps entre elles, cette manifestation promotionnelle est un des moyens que l’UNSS met en place pour atteindre cette tranche d’âge.

5 villes seront au coeur du dispositif du 7 et 14 mars. Pourquoi avoir fait le choix de ces villes?

M-A D. : Effectivement, le même jour à savoir le 7 mars, les villes de Bordeaux, Besançon, Lyon et Paris organiseront leur « Lycéenne ». Caen, du fait des congés d’hiver, organisera cette opération, sous la forme d’une « color-run » le 14 mars prochain. Le choix fut naturel pour Bordeaux – Paris et Caen au regard de l’expérience de l’an dernier, des résultats observés ainsi que de l’accueil fait par les collectivités locales et des partenaires institutionnels. Pour Besançon et Lyon, ce sera une première, mais les inscriptions indiquent sur chaque étape un succès en termes de fréquentation. Maintenant, toujours dans un souci de pérenniser cette opération, nous avons pour ambition d’une manifestation par grande région.

La vocation de l’UNSS est de faire découvrir des pratiques sportives mais on se rend compte que la santé est de plus en plus au cœur des préoccupations. Pouvez-vous nous en dire quelques mots?

M-A D. : Le programme de santé est au cœur des préoccupations des acteurs de l’UNSS et de ses licenciés. La promotion de l’activité sportive comme facteur de santé est une priorité. Les actions de l’UNSS sont en lien étroit avec des orientations ministérielles instituées par différentes instances telles que le comité de suivi PNNS et PO (Plan National de Nutrition Santé et Plan Obésité), le programme « sentez-vous sport » du Comité national olympique et sportif français ou encore l’agence de lutte contre le dopage et l’agence mondiale antidopage. Un programme de lutte contre la sédentarité est aussi activé ainsi qu’une commission médicale et santé qui a pour objet d’opérationnaliser des actions relatives à la protection de la santé et de la lutte contre le dopage par exemple. Enfin un concept, ≠LeDéfit’ », développé sur l’ensemble du territoire, un véritable programme UNSS pour lutter contre la sédentarité.

Lors de la Lycéenne Maif Run 2e édition, à quoi peut-on s’attendre concrètement?

M-A D. : La Lycéenne Maif Run 2018 sera force de partage d’un grand moment sportif entre filles au travers de la course, de moments éducatifs avec la pratique d’activités innovantes, de messages, d’échanges et de rencontres au sein du village. Des rencontres avec la Marraine de l’évènement, Estelle Mossely championne Olympique de Boxe à Rio, Sarah Daninthe médaillée de bronze en escrime aux Jeux olympiques de 2004, double championne du monde par équipe en 2005 et 2008, et Ayodele Ikuesan Vice-championne d’Europe du 4×100 m en 2014. Anaïs Granjerac et Guillaume Pley, animateurs complèteront ce plateau. Puis un temps protocolaire où nous pourrons mettre nos partenaires officiels en lumière. Pour terminer en beauté cette année, nous avons prévu un showcase de Lissandro Cuxi, vainqueur de « The Voice 2017 ».

Au-delà de La Lycéenne Maif Run, quels sont les grands axes de développement de l’UNSS sur les dossiers de mixité?

M-A D. : Les grands axes de développement sur les dossiers de mixité sont liés :• Au développement des formules de championnat par équipe mixte
• Sur la réalisation d’un guide sur les pratiques innovantes en matière de mixité
• La réunion de la commission nationale « sport, filles et mixité » et le suivi des actions liées à cette problématique
• Une formation nationale afin d’identifier une personne ressource référente dans chaque académie

UNSS

À lire également...