éducationQuestion de...

« Le soutien de la MAIF au sport féminin ne sont pas que des mots » Dominique Mahé

6 février 2019
« Le soutien de la MAIF au sport féminin ne sont pas que des mots. » Dominique Mahé présente La Lycéenne Maif Run, organisée par l’UNSS, soutenu par la MAIF depuis la toute première édition. 

Dans un mois aura lieu la Lycéenne Maif Run, une course 100% féminine qui a vu le jour en 2017. Elle va de nouveau permettre à plus de 15000 jeunes filles de 15 à 18 ans de courir en France métropolitaine mais aussi dans les DOM TOM les mercredi 6 et 13 mars 2019. Organisée par l’Union Nationale du Sport Scolaire, en partenariat avec la MAIF, cette course constitue un moment inoubliable pour toutes les participantes et plus généralement, pour le sport au féminin, puisqu’il constitue l’unique événement sportif scolaire 100% dédié aux jeunes adolescentes.

« Cette manifestation provoque un réel engouement chaque année auprès de nos licenciées mais aussi des jeunes filles non licenciées des établissements scolaires franciliens. C’est un évènement original, festif, solidaire, de partage et de plaisir, » précise Marie-Ange Daffis, directrice nationale adjoint de l’UNSS en charge du dossier.

« La Lycéenne est amenée à devenir un évènement magnifique et grandiose » confiait Dominique Mahé, président de la MAIF, à notre rédaction lors de la première édition.

Et c’était bien visionnaire puisque pour la troisième édition en 2019, l’événement connait une évolution majeure : La Lycéenne Maif Run se développe avec la Fédération Internationale du Sport Scolaire (ISF) et le soutien de la Commission Européenne (Erasmus + Sport). Durant 4 jours, 500 jeunes filles de 13 à 18 ans provenant de 35 pays différents établiront le camp de base mondial du leadership féminin à Paris pour la She Runs –Active Girls’ Lead.

« Il n’est toujours nullement question de compétition mais juste de partager et surtout franchir la ligne ensemble », précise Marie-Ange Daffis. Cet évènement est aussi symboliquement accolé à la journée internationale des droits des femmes du 8 mars.

L.S.M


À lire également...