A la rencontre des sportivesHandi sportive

Flora Vautier, une pongiste à 4 roues

17 novembre 2018

Flora Vautier est une jeune pongiste de 13 ans. Après un accident de voiture, elle voit sa vie basculer. Après 6 ans de gymnastique rythmique, elle retrouve un nouveau souffle à travers le tennis de table handisport. Un an aura suffit pour rentrer chez elle, médailles au cou, des championnats de France. La jeune athlète consacre jusqu’à 30h par semaine au tennis de table, sa nouvelle passion. 

Flora Vautier fait partie de ces jeunes filles qui sont tombées dans le sport très jeune. A 4 ans, la sportive fait ses débuts en gymnastique rythmique. « Je m’entrainais beaucoup et je participais à toutes les compétitions » raconte Flora. En octobre 2015, à 10 ans, sa vie prend un autre tournant. « J’ai eu un accident de voiture avec ma mère, il y a bientôt 3 ans. Je suis maintenant paraplégique. J’ai peu de chances de remarcher mais je fais beaucoup d’exercices pour y arriver », précise la collégienne.

Pour cette jeune sportive, pas question de vivre sans sport ! Avec beaucoup d’affirmation, Flora raconte : « j’étais très sportive avant l’accident. J’avais envie de retrouver le sport. La mère de ma meilleure amie m’a emmené dans un club de ping pong qu’elle connaissait. J’ai accroché tout de suite ».

Plus qu’un sport, une main tendue. Le ping, comme on l’appelle dans le milieu, l’aide dans sa construction. « Je suis loin de la déprime ! », rajoute Flora en plaisantant. Il lui a aussi donné les clés pour apprendre d’un monde dont elle était étrangère. « Le sport m’a fait découvrir le milieu du handicap. Je ne le connaissais pas du tout avant l’accident. J’ai pu rapidement rencontrer des personnes dans la même situation que moi. Je me sentais moins seule et me suis tout de suite adaptée à ma situation », explique-t-elle.

Flora souligne néanmoins les difficultés avec lesquelles elle a dû jongler. « Dès que j’ai commencé, je me suis inscrite en compétition. En valide, tout d’abord. Mais j’ai rapidement arrêté. Comme je suis une fille, et en plus en fauteuil, quand les garçons perdaient, ils s‘énervaient encore plus. Ils jetaient parfois leur raquette. Aujourd’hui, je ne fais plus que les compétitions handisport ».

UN TANDEM DE CHOC

Un tandem gagnant pour une ascension fulgurante ! Flora a rencontré Georges Emmanuel, son entraineur, lui aussi joueur handisport. Un an de tennis de table et déjà trois podiums en championnat de France au compteur. « Avec mon entraineur, on s’entend très bien. C’est devenu comme un confident », souligne t-elle. Si la joie a envahi la championne, elle n’attendait pas, de ses premiers championnats nationaux, autant de réussite. « C’était un peu bizarre d’être tout de suite championne. J’ai battu des gens beaucoup plus forts que moi. Je voulais être repérée, cela va avec mon rêve des JO paralympiques. »

En 2024, pour les Jeux olympiques et paralympiques de Paris, Flora aura 19 ans. Et elle s’y voit déjà. Le plein de confiance, Flora explique « je vise les Jeux paralympiques 2024. J’aimerais les faire et bien sûr les gagner. C’est un rêve ! Je serai à peine majeure, ce serait beau. Pour y arriver, je m’entraine déjà beaucoup, je fais aussi des stages. Je travaille pour.» Flora a déjà la compétition dans l’âme. « Je n’aime pas perdre, c’est comme ça. Ça m’énerve ! », raconte-t-elle en rigolant.

Des titres nationaux et internationaux, des JO, un diplôme d’ingénieur en matériaux médicaux, autant de rêves qui animent cette jeune fille pleine de vie.

Par Claire Smagghe

Article tiré du numéro 10 Les Sportives Magazine 

À lire également...